podcast
support
feedbackinformation

Archives 3 novembre 2010
partner

language

Qualité de code et d’image

Il y a quelques temps, un très gros site français invitait ses lecteurs à élire leur blog favori.
Une copine blogeuse en lice dans ce concours, s'inquiétait d'une possible triche, certains de ces concurrents se retrouvant avec 10 fois plus de votes en leur faveur que la moyenne des participants.

Ayant sollicité mon avis, j'ai  été faire un tour sur la page des votes, et en moins de 5 minutes (comme aurais pu le faire n'importe quelle personne avec un minimum de connaissance en javascript), j'ai observé que le système de vote se basait sur un simple cookie qui empêchait de voter plus d'une fois par jour. il suffisait donc de désactiver le javascript pour avoir la possibilité d'incrémenter le compteur de vote sans aucune restriction.

Quelques jours aprés  un copain photographe participait lui aussi à un concours sur le site de son club photo, au moment d'aller voter, par curiosité je jetais un oeuil au code du système de vote. celui ci fonctionnait sur le même principe que celui du site d'information dont je parlais avant. a une différence près cependant, le srcript qui comptabilisait les vote en arrière plan, bénéficiait d'un système de sécurité, qui obligeait a utiliser les cookies pour voter, et de surcroit empêchait la même adresse IP de voter plusieurs fois.

Ce qui pourrait être amusant (ci ce n'était déplorable) c'est qu'un site amateur possède un système de vote plus fiable qu'un des plus important site webs français.

C'est balot parceque ce genre de concours représente pour le site qui l'organise :

  • l'occasion de faire parler de lui
  • l'occasion de toucher un nouveau lectorat
  • l'occasion de bénéficier d'une visibilité accu grâce à ceux et celle qui relaient le concours.

En proposant un système dont la fiabilité est loin d'être optimale, le site peut donner une image :

  • D'amateurisme,
  • et pire de mauvaise fois.
  • Alors qu'en fait on a simplement de grosse lacunes en dévellopement...

Ce qui est vrai pour un code de vote l'est tout autant quelque soit l'objectif du script qu'on développe. Il faut toujours être vigilant quand on développe un code spécifique pour un site, sa qualité (ou son défaut de qualité) contribue à l'image qu'on donne du site.

Juste histoire de continier la réflexion hier Matin, la CNIL affichait ses réserves quand au vote électronique. Mettant en cause la technicité des outils, les risque liés au cryptage des données.

comme quoi il est important de prendre le temps de ce questionner sur la qualité du résultat quelle que soit l'Ampleur du projet.

L’atelier des Passeurs de savoirs : Une page Facebook pour ce Blog

En préparant  l'article sur la promotion des blogs sur Facebook  suite à la chaine de Nicolas je me suis dit qu'il pourrait être intéressant de créer une page pour ce blog et pour passeurs-de-savoirs.fr, juste histoire de faire le lien avec ceux qui ce ce réseau social peuvent s'interesser a l'accompagnement de projet web.

Vous pouvez découvrir la page en suivant ce lien :

http://www.facebook.com/pages/Latelier-des-Passeurs-de-savoirs/140022939382939

information

5 trucs pour promouvoir son blog avec Facebook

Nicolas m’a demandé comme à Isabelle, Nicolas, Gabale, Zette. Elmone, Val. Matfanus, Ferocias, et DF. “comment Promouvoir son blog avec Facebook ?”.

Je me suis permis de déplacer ma réponse dans l’atelier, je pense que ce billet y aura plus ça place.
La question n’est pas bête, compte tenu que pas plus hier une petite infographie mettait Facebook à l’echelle d’un pays, et que ça fait quand même près de 20 millions de francophones à qui faire subir ses billets.

N’etant pas un expert du marketing sur facebook, je causerai de 5 petit “trucs” en lien avec le billet de Nicolas :

  • Le bouton like
  • Le lien de partage
  • La page de Fan
  • Le partage de flux Rss
  • un dernier petit truc sur les feedflares

Le bouton like
S’il a beaucoup fait débat concernant la confidentialité, le bouton like, présente l’avantage (pour le blogueur) de faire apparaître un lien sur le site ou l’article qu’aime l’utilisateur sur son mur facebook et sur ceux de ces contacts (et comme en plus je suis gentil et que Nicolas écrit sur bloguer je lui met un lien vers l’article avec le code spécifique pour sa plateforme de blogage)

Le lien de partage
On peut partager son contenu sur Facebook, les boutons Addthis et Wikio proposent cette option, on peut aussi se référer a cet article qui propose un lien de partage plus compact.

La page Fan
Facebook permet à chaque utilisateur de créer des pages dont les utilisateurs peuvent devenir “fans”
L’idée est de montrer qu’on a plein de gens qui s'intéressent à ce qu’on dit :
cette page peut être personaliséeil y a un beau tuto ici .
De plus, a chaque fois qu’on publie un article sur cette page (comme sur une page personnelle) celui-ci est publiée sur le mur des Fans. (a noter au passage qu’on peut publier automatiquement des articles à partir du flux RSS c’est le point suivant).

Le partage de flux Rss

Tout comme wikio, ou hellocoton (ou tout les agrégateurs d’infos d’ailleurs) on peut publier automatiquement le flux de son blog sur facebook. dès qu’on poste un article sur son blog, il est publié sur son mur Facebook (et sur celui de ses amis). pour configurer cette option il faut aller dans Applications > Articles >Mes articles > Modifier les paramètres d'importations et dans cette fenêtre on colle l’adresse de son flux RSS.
Le problème c’est qu’on ne peut coller qu’un flux RSS alors comment faire quand on est un serial blogueur et qu'on veut partager plusieurs flux ? la réponse est simple, en les compilant. je connais 4 moyens de le faire.

1/ dans Facebook grâce à l’application networkedblogs c’est super pratique mais, comme facebook passe son temps a verouiller son reseau aux applications externes, on est pas bien sur que ça marche toujours.
2/ Chez son hébergeur avec PHP (ça s’adresse a ceux qui ont accés à un hébergement php) le script php MoonMoon fait vachement bien ça, une fois installé, on lui donne l’adresse des flux à compiler et il crée un flux rss commun.
3/ En compilant ses flux avec Google Reader, j’ai fait un article (et certains m’ont dit qu’il etait trop difficile à mettre en pratique... Pff! )
4/ En utilisant la fonction “Agregator” de Xfruits qui est une vrai trousse à outils du flux rss.

Rameuter les commentateurs sur son blog
Nicolas soulève enfin le problème des commentaires sur Facebook (les gens commentent sur facebook, pas sur le blog original). il n’y a la qu’une solution : la pédagogie.

On peut cependant donner un (petit) coup de main à la pédagogie. Si vous utilisez feedburnner pour vos flus rss, vous avez accès à la fonction Feedflare (dans feedburnner>onglet optimise>menu feedflare). Les feedflares permettent de rajouter des options de partage en bas de chaque article de votre flux. et peut être personnalisé (en bas de page fonction personal feedflare) pour ma part j’ai créé un feedflare qui affiche le texte “commenter l’article sur le blog” en bas de chaque article et dont le lien renvoie sur l’article. on peut utiliser ce feedflare en utilisant le lien sur le fichier ici (clic droit copier l’adresse puis coller dans feedburnner et valider). pour plus d’infos sur feedflare j’avais fait deux articles et .

bon j'espère avoir bien répondu aux attentes du boss

language

Faites dialoguer votre site et votre portable avec les QR Codes

Accédez à ce blog en utilisant ce QR Code

le QR code ou Quick Reponse Code  est une sorte de code barre en 2 dimension décodable par des lecteur optiques.

Ses avantages sont (je résume) :

  • qu'il permet de stocker beaucoup plus de données (on code dur deux dimensions au lieu d'une seule)
  • qu'il existe des lecteurs de QR code pour la grande majorité des téléphones portable équipés d'un appareil photo.

Ainsi grâce à un QR code on peut passer des information de différents types en une seule image sans rien avoir à saisir au clavier (carte de visite, numéro de téléphone, adresse gps, adresse web, contenu de SMS)

bref on peut permettre à un utilisateur d'accéder :

  • à un site web sans avoir a saisir quoi que se soit (page web dédié à un produit ou à un site touristique).
  • à une carte de visite virtuelle (toutes vos coordonnées en une image sans saisie au clavier)
  • un envoie de numéro de téléphone d'un mail ou de SMS personnalisé (pour valider une commande, ou une réservation)

La boite à outils des QR code.

Il ne vous reste plus qu'a débrider votre imagination, à générer vos Qrcode et à les insérer dans vos documents, votre papèterie et vos panneaux d'information.

QR code contre flascode.

Si sur l'ensemble de la planète l'utilisation des QR codes se développe, en France, les opérateurs de téléphonie mobile on créé via l'association française de multimédia mobile, un format de code 2D le Flashcode. Celui ci est un format fermé (et son utilisation semble payante pour les éditeurs de site web) j'aurais plutôt tendance à prédire que le QR code devrait prendre le dessus car etant généralement utilisé partout ailleurs dans le monde, il sera plus facile à utiliser pour des utilisateurs étrangers (cas de l'utilisation des QR codes dans le tourisme et le commerce) de plus sa gratuité plaide en sa faveur.

Pour aller plus loin...

podcast
Bear

Switch to our mobile site