support
store
podcast

Archives 17 juin 2010forum

faq
international

Utiliser la vidéo pour améliorer son référencement

Une étude de Comscore parue en décembre 2009 montre que la le nombre de vidéos vues par les internautes français a augmenté de 141% en septembre 2009 par rapport à la même période l'année précédente : ce sont 5 milliards de vidéos qui ont été vue en 2009, en priorité sur Youtube et Daylimotion.

Comscore, dans une autre étude, nous rapporte que Youtube se place aux Etats-Unis comme deuxième moteur de recherche des Internautes américains (et que cette tendance est en augmentation depuis plus deux ans).

Partant de ces constatations, proposer une ou plusieurs vidéo sur les sites de partage de vidéo est l'occasion de donner une visibilité a votre site.

En effet une courte présentation de la marque de l'entreprise ou du produit en vidéo peut donner envie d'en savoir plus et de découvrir votre site internet, en fonction de vos moyens, un projet plus ambitieux comme un podcat vidéo peut être l'occasion de créer du buzz et de fidéliser un public d'internautes autour de votre marque.

Quelque règles peuvent vous aider à améliorer votre visibilité :

Dés la création :

  • Pensez à ajouter votre marque ou votre logo en filigrane de la vidéo
  • à la fin ou au début de la vidéo (ou les deux) rappelez l'url de votre site.
  • Faites (très court) en effet si l'étude de comscore indique que la durée moyenne des vidéo visualisé est de 4 minutes et 12 secondes cette étude intègre des plateforme vidéo connue pour diffuser des vidéo de long métrage, qui faussent automatiquement ce chiffre.

Au moment du téléchargement sur les sites de partage vidéo:

  • Donner un titre qui intègre le nom de votre marque ou de votre produit ou votre métier en réfléchissant à ce que les visiteurs du site peuvent chercher (si vous êtes en charges du site web de la société des BETON KEPAMOU, on peut supposer qu'un titre comme : « Les meilleurs conseil pour faire une chape de béton » attirera plus de visiteurs que « qui est KEPAMOU SA ? »)
  • Chaque vidéo peut être accompagnée d'une présentation (en moyenne 1500 caractères) présentez en quelque mots la vidéo, et indiquez un lien sur votre site (ou sur une page de votre site) qui propose plus d'infos (par exemple : Présentation des bétons et matériaux de construction KEPAMOU pour plus d'informations sur nos produits consultez l'espace professionnel à l'adresse http://kepamou.com.
  • Pensez à proposer des mots clefs en lien avec votre activité, et une rubrique de publication en lien avec votre vidéo.
  • La plus part des sites proposent de choisir une vignette pour représenter votre vidéo, choisissez une image « parlante »

D'autres astuces sur les plateformes vidéo :

Un autre aspect de l'utilisation des plateformes d'hébergement de vidéo est lié a la technique et au coût d'hébergement, en effet faire si héberger une vidéo sur son site peut être tentant en matière de maitrise technique, la masse de bande passante nécessaire pour la diffuser (pour peu qu'elle soit de bonne qualité et qu'elle obtiennent un minimum de succès) peut rapidement devenir handicapante en matière de coût d'hébergement.

J'en profite pour rappeler aux développeurs flash qui souhaite intégrer une vidéo issuede Youtube ou de Dailymotion dans leur développement que c'est possible en utilisant l'API idoine (on peu en voir un exemple sur le site (http://thru-you.com/)

Pour finir je vais vous dire deux mots de Tubemogul.com qui est une application web qui vous permet d'automatiser vos envois de vidéo sur plusieurs plateforme de diffusion ,de suivre leurs statistiques et ainsi d'améliorer votre visibilité.

Dans la boîte à outils [Chapitre 5]

Après deux semaines de fermeture, j'ouvre à nouveau la Boîte à Outils de l'Atelier avec (comme à chaque fois) un contenu éclectique.

Pour fêter l'arrivée de l'été et les premiers mois du «ballot screen» de Microsoft (qui permet aux utilisateur de windows de choisir un navigateur alternatif à IE, 01 informatique et freeware et Tuto   font un compartatif des navigateurs Internet. Pour je ne sais quelle raison la première phrase de l'étude : «Il est loin le temps où Internet Explorer était utilisé par près de 95 % des internautes dans le monde. » emplie mon cœur de joie et de félicité.

La mode étant ces dernières semaines aux infographies diverses et variées, J'en ai trouvées deux chez Blog Marketing Web 2.0 et Techno sur l'évolution du référencement de 1994 à 2009, c'est assez intéressant a regarder pour comprendre l'évolution des moteurs de recherche, mais aussi de leurs paramètres et de leurs utilisateurs.(et ça peut de surcroît être super décoratif dans votre salon).

J'ai très envie de vous parler de Twitter, mais il y a plein de gens qui le font mieux que moi, je pense donc que je leur consacrerai une note (ou un pearltree) dans quelques temps je voulais cependant partager avec vous une petite histoire :
Le magnifique site web que vous consultez (qui vient de fêter ses 4 mois d'existence) reçoit finalement peu de visiteurs (en moyenne une dizaine par jour). Je pourrais analyser ça et essayer de booster son audience, mais ce n'est pas mon propos actuellement. Par contre, la semaine dernière, j'ai reçu en une heure près de 70 visiteurs, suite a un tweet sur cet article . Cet histoire passionnante (oui je sais ma vie est un roman d'aventure) servira de support à la citation du grand Mamamouchi de la semaine (ouvre tes oreilles petit Padawan) :

"Le meilleur ambassadeur d'un site est son visiteur "

Si Propose un site correspondant aux attentes des internautes ceux-ci en feront la promotion auprès de leurs amis ,et des amis de leurs amis(si de surcroît l'internaute sert des Ferrero rocher lors de ces réceptions on touche au top de la classe, mais ceci est un autre histoire)

Pour en finir (pour le moment du moins) avec twitter juste un petit outil pour gérer ses amis de manière ludique http://www.followfollowers.com/ qui permet de suivre tout ses followers , de ne plus suivre ceux qui ne vous suivent pas, de découvrir des personnes a suivre en fonction d'un thème, d'un utilisateur ou d'une date de publication, c'est a la fois amusant et pratique.

Et si je faisait peur aux utilisateurs de ce site que lignes de code font fuir en hurlant (je suis sadique) je parle souvent de vitesse de chargement de page j'ai lu cette semaine un article sur le pré-chargement des images sur perishablepress.com , c'est intéressant (et en anglais désolé)

Pour faire écho à une précédente boîte a outils ou je parlais de polices de caractères, cette semaine, La ferme du Web publiait un article sur comment choisir ses polices en fonction de leurs diffusions sur les différentes plateformes j'y ai appris que le Courrier et le Verdana étaientt ce qui était le plus compatible d'un système à l'autre (j'aurais personnellement penché pour l'Arial et le Times) vous pouvez le consulter ici.

Enfin pour faire du bien a mon égo surdimensionné, une partie des articles de ce blog est reprise sur l'excellent agrégateur http://planete-accessibilite.com/ qui compile automatiquement les flux d'une vingtaines de sites et blogs qui parlent d'accessibilité des sites web. On y trouve de nombreux conseil, des études et des comparatif, bref (si on excepte ma prose) c'est passionnant.

Bon, je crois que j'ai fais le tour pour cette semaine

A bientôt

podcast

Un site multilingue en quelques clics

Deux solutions s'offrent à celui qui veut rendre son site multilingues.

  • Faire intervenir un traducteur humain,
  • ou utiliser un traducteur automatique.

Faire appel à un traducteur, c'est garantir aux lecteur une meilleure qualité de traduction, en effet un (bon) traducteur saura rendre accessible au lecteur étranger toute les subtilités d'un texte.
D'un autre coté, cette démarche demande de faire intervenir un traducteur par langue, et si le site a beaucoup de mises à jour, la mise en ligne des versions traduites peut être (et sera surement) mois réactive que la mise en ligne de la version française.
L'argument en faveur de l'utilisation d'un traducteur automatique, est qu'en dépit de son manque de précision, il est réactif, et permet aux utilisateurs étrangers d'accéder assez simplement à une version (à peu prés) « compréhensible » du site dans leur langue maternelle.

Un bon compromis pour un site en matière de coût et de réactivité, est de combiner les deux méthodes.

  • Demander à un traducteur d'intervenir sur les parties les plus statiques du site (présentation, catalogue, prestation, navigation, etc.) ,
  • et utiliser un traducteur automatique pour les pages liées à l'actualité (news, agenda, Blog...) afin d'être réactif sur les sujet d'actualité pour l'ensemble des utilisateurs étrangers.

Des outils pour traduire son site.
Il y a quelques semaines génération-nt proposait un comparatif des principaux traducteurs en ligne. on peut y comparer les performances de 9 outils de traduction que je vous laisse analyser.

Traduction automatique avec Google Traduction.
Google translate propose un petit script de traduction automatique qui s’intègre à votre page et vous permet de la traduire en une cinquantaine de langues.
Cependant pour traduire une page vous souhaiterai peut être ne pas utiliser ce script mais un simple lien vers la ou les langues concernées.
Si par exemple on veut traduire la page d’accueil de ce blog, en anglais on obtiendra, l'URL suivante

  1. http://translate.google.fr/translate?hl=fr&ie=UTF-8&u=http://lesnouvellesdelatelier.blogspot.com/&sl=fr&tl=en

si on décompose cette adresse on obtient :
L'adresse de google translate : http://translate.google.fr/translate

et les paramètres suivants

  • hl → la langue de l'interface,
  • sl → la langue d'origine de la page à traduire,
  • tl → le code de la langue dans la quelle on veut traduire,
  • u → l'adresse de la page à traduire,
  • ie → l'encodage de la page,

Supposons qu’on veuille traduire une page en anglais, on peut donc imaginer un petit script de traduction. Qu'on collera dans sa page web :

il suffit ensuite d’appeler la fonction en la paramétrant avec les couples de langues souhaitées, par exemple pour traduire une page de français en anglais :

ou de français en espagnol (avec une interface en espagnol) :

Vous pouvez voir ce script en fonctionnement sur cette page.

Pour faire une traduction vers une autre langue il suffira de s'appuyer sur les codes suivants.

Code de langues dans Google traduction

afrikaans
af
albanais
sq
allemand
de
arabe
ar
arménien
hy
anglais
en
azéri
az
basque
eu
biélorusse
be
bulgare
bg
catalan
ca
chinois (simplifié)
zh-CN
chinois (traditionnel)
zh-TW
coréen
ko
Créole haïtien
ht
croate
hr
danois
da
espagnol
es
estonien
et
finnois
fi
français
fr
galicien
gl

<
/td>

gallois
cy
géorgien
ka
grec
el
hébreu
iw
hindi
hi
hongrois
hu
indonésien
id
irlandais
ga
islandais
is
italien
it
japonais
ja
letton
lv
lituanien
lt
macédonien
mk
malaisien
ms
maltais
mt
néerlandais
nl
norvégien
no
persan
fa
polonais
pl
portugais
pt
roumain
ro
russe
ru
serbe
sr
slovaque
sk
slovène
sl
suédois
sv
swahili
sw
tagalog
tl
tchèque
cs
thaï
th
turc
tr
ukrainien
uk
urdu
ur
vietnamien
vi
yiddish
yi

Dans le même esprit: traduire ses flux rss

il y a quelques jours je vous parlais de feedflare qui permet d'ajouter des options a ses flux Rss, on peut imaginer un lien proposant de traduire les articles de son flux rss en anglais, en élargissant ainsi son public cible

le code du fichier flare «frenchtoenglish.xml» ressemblera alors à peut près à ç :

  1. Translate this item from french to English using Google Translate.
  2. English translation

pour le reste de la mise en œuvre je vous renvoie à l'article précédent

Ressources

forum
international

Merci beaucoup pour les cadeaux !

Je fais peu de concours sur Internet, j'en ai fait deux ce mois-ci et j'y ai gagné des trucs. un grand merci s'impose.

Comme vous le savez j'ai participé au concours des blogs emplois de Régions Job et je viens d'apprendre que j'avais été tiré au sort et que je faisait parti des gagnants. Merci a Régions job dont le concours m'a aussi servi de support pour un ou deux posts.

J'ai aussi gagné une formation à Dreamwaver 5 sur l'excellent blog   Dreamweaver Gratuit, j'en profite pour vous suggérer de rajouter (si ce n'est déjà fait)  ce blog à vos bookmarks, il propose plein de petits outils, resources, extensions  et astuces pour les utilisateurs de Dreamwaver qu'ils soient graphiste ou développeurs. j'avais d'ailleurs découvert par le biais de ce blog l'extension php codeur qui met toutes les fonctions et boucles de bases de PHP en accès en un clic droit. ce qui est très pratique.

et voila comment on essaye d'ajouter deux trois ressources interessante à un billet qui sinon pourait paraitre un peu flagorneur ...

Mettez de l’interactivité dans vos Flux Rss avec Feedflare

Si vous proposez des flux Rss sur votre site ou sur votre blog, vous utilisez peut être Feedburner. Qui propose de nombreux services de diffusions. J'avais d'ailleurs écrit un petit article sur l'utilisation de fedburnner avec twitter et comme source d'emailing.

Si vous utilisez Feedbuner, il existe une option nommée Feedflare, qui permet d'ajouter de l'interactivité à chacun des billets de votre flux RSS.

Ainsi, vous pouvez proposer à vos lecteurs de partager directement votre article via plusieurs outils et réseau sociaux.

Pour accéder à cette fonction, dans votre compte feedburner  , sélectionnez le flux auquel vous voulez ajouter de l'interactivité.
Puis rendez vous dans la rubrique Optimize puis FeedFlare

La vous pouvez choisir de faire apparaître plusieurs services comme par exemple  : le partage par Email, Google Buzz,Facebook,Technorati ,del.icio.us ou Digg

Cochez les cases qui correspondent aux services de partage que vous souhaitez utiliser puis cliquez sur le bouton activate en bas de page (si vous n'avez pas encore activé ce service) ou sinon sur le bouton Save.

Ajouter d'autres services de partage.

Outre ces services vous pouvez ajouter des services complémentaires, ceux-ci sont proposés sous forme de fichier XML que feedburner proposés dans un annuaire.

vous pouvez ainsi ajouter un lien qui permet de partager votre poste sur Twitter (en utilisant ce fichier XML ), ou via le service Addthis(en utilisant celui ci )
pour utiliser ces services copiez les urls des fichier XML et collez les dans le champ de la rubrique Personal FeedFlare cliquez sur le bouton « add new flare » cochez les cases d'activation de service et cliquez sur le bouton save en bas de page.

Créer ses propres services

supposons que vous souhaitiez proposer de nouveaux services il vous suffit de créer et d'héberger un fichier « Flare » et de l'héberger sur un serveur web puis d'en donner l'adresse à feedburner.

À titre d'exemple voilà un fichier flare pour voter pour cet article au wikio.
Wikio est un service de partage d'actualité qui compile des informations issues de blogs et de sites d'informations. Ce site propose un système de vote pour un article dont les résultat influent sur la une du site.

Dans le codage de l'API feedflare on bénéficie de deux paramètres associés à chaque items du flux rss
${link} : qui correspond au lien de l'article d'origine
${title} qui correspond au titre de l'article.

Ainsi si on veut coder un lien de vote pour wikio, on pour coder un fichier flare ressemblant à ceci.

  1.  
  2. Voter pour cet article au Wikio
  3.  
  4. Voter pour cet article chez Wikio!
  5. http://www.wikio.fr/vote?url=${link}"/>

il ne vous reste plus qu'a sauvegarder votre fichier et à le stocker sur un serveur Web.
L'ajouter a vos feedflares personnalisés et sauvegarder. À la prochaine mise à jour de votre flux les fonctions de partage lui seront ajouté.

Dans le même esprit, supposons que vous participiez au concours de blogs de régions job :
vous pouvez créer un lien de vote qui guidera les lecteurs de vos flux rss sur la page de vote.

Le code du fichier feedflare, sera alors le suivant.

  1.  
  2. Voter Pour ce blog au concours Régionsjob 2010
  3.  
  4. Voter pour ce blog concours des Blogs emploi Régionsjob</Text>
  5. http://blogs.regionsjob.com/concours2010/voter.aspx?url=${link}"/>

La fin de chaque article de votre flux rss devrait allors resembler à ça :

Pour aller plus loin.

  • Faites un clic droit sur les deux lien suivant pour récupérer les flare de vote du Wikio et de Régionsjob.
  • Pour en savoir plus sur l'API feedflare, c'est ici
  • Pour voir le résultat sur le flux des nouvelles de l'atelier, Cliquez la

et voilà

podcast
service
Bear